Monthly Archives: March 2009

LA POLITIQUE D’IMMIGRATION CANADIENNE AFFECTÉE PAR DES MODIFICATIONS À COURTE VUE, INÉQUITABLES ET RACISTES

Gmail – [Droits Migrants] TR : Analyse de la nouvelle politique fé
déral d’immigration basée sur le

LA POLITIQUE D’IMMIGRATION CANADIENNE AFFECTÉE PAR DES MODIFICATIONS À COURTE VUE, INÉQUITABLES ET RACISTES

Un rapport que vient de rendre public l’organisation Personne N’est Illégal – Ottawa affirme que des changements apportés entre 2006 et 2008 à la politique d’immigration canadienne, qui misent sur le “Programme concernant les aides familiaux résidants” (PAFR), vont conduire à un système semblable à celui des États-Unis, qui est inéquitable et raciste. (http://noii-ottawa.blogspot.com/)

Le rapport que vient de publier l’organisme d’Ottawa explique que le Canada s’oriente depuis peu vers un protocole d’immigration semblable au système américain, qui mise avant tout sur des travailleuses et travailleurs migrant-es TEMPORAIRES, un système à la fois inéquitable et raciste. Préparé par la chercheure indépendante Salimah Valiani, ce document démontre que –
parce qu’il privilégie avant tout les intérêts des employeurs et ignore les représentations adressées à l’État par des féministes depuis 20 ans -, le système canadien d’immigration reconfiguré ne pourra conduire à un véritable développement de la citoyenneté et de la main-d’oeuvre au Canada.

Le rapport de Madame Valiani se base sur des données du gouvernement canadien pour estimer le taux de rétention des travailleuses et travailleurs migrant-es, reçu-es dans le cadre du Programme concernant les aides familiaux résidants. Le PAFR est le programme établi de plus longue date à offrir aux travailleuses et travailleurs migrant-es temporaires la possibilité d’une résidence permanente. On apprend dans le rapport publié par Personne N’est Illégal – Ottawa que, malgré la proportion croissante d’aides familiales et familiaux résidant-es migrant-es accueilli-es de 2003 à 2007, la probabilité que ces travailleurs et travailleuses atteignent un statut de résidant-e permanent-e a en fait baissé de façon systématique, année après année, passant de 50% à 28%.

On trouvera le texte complet de ce rapport (en anglais) au
http://www.ccsl.carleton.ca/~dana/TempPermLCPFINAL.pdf

(Traduit par Martin Dufresne)

Advertisements

LA POLITIQUE D’IMMIGRATION CANADIENNE AFFECTÉE PAR DES MODIFICATIONS À COURTE VUE, INÉQUITABLES ET RACISTES

Gmail – [Droits Migrants] TR : Analyse de la nouvelle politique fé
déral d’immigration basée sur le

Un rapport que vient de rendre public l’organisation Personne N’est Illégal – Ottawa affirme que des changements apportés entre 2006 et 2008 à la politique d’immigration canadienne, qui misent sur le “Programme concernant les aides familiaux résidants” (PAFR), vont conduire à un système semblable à celui des États-Unis, qui est inéquitable et raciste. (http://noii-ottawa.blogspot.com/)

Le rapport que vient de publier l’organisme d’Ottawa explique que le Canada s’oriente depuis peu vers un protocole d’immigration semblable au système américain, qui mise avant tout sur des travailleuses et travailleurs migrant-es TEMPORAIRES, un système à la fois inéquitable et raciste. Préparé par la chercheure indépendante Salimah Valiani, ce document démontre que –
parce qu’il privilégie avant tout les intérêts des employeurs et ignore les représentations adressées à l’État par des féministes depuis 20 ans -, le système canadien d’immigration reconfiguré ne pourra conduire à un véritable développement de la citoyenneté et de la main-d’oeuvre au Canada.

Le rapport de Madame Valiani se base sur des données du gouvernement canadien pour estimer le taux de rétention des travailleuses et travailleurs migrant-es, reçu-es dans le cadre du Programme concernant les aides familiaux résidants. Le PAFR est le programme établi de plus longue date à offrir aux travailleuses et travailleurs migrant-es temporaires la possibilité d’une résidence permanente. On apprend dans le rapport publié par Personne N’est Illégal – Ottawa que, malgré la proportion croissante d’aides familiales et familiaux résidant-es migrant-es accueilli-es de 2003 à 2007, la probabilité que ces travailleurs et travailleuses atteignent un statut de résidant-e permanent-e a en fait baissé de façon systématique, année après année, passant de 50% à 28%.

On trouvera le texte complet de ce rapport (en anglais) au
http://www.ccsl.carleton.ca/~dana/TempPermLCPFINAL.pdf

La politique d’immigration canadienne affectée par des modifications à courte vue

New Report Says That Shift in Canadian Immigration Policy based on the Live-in Caregiver Program Will Lead to US-Style System That is Unfair and Racist

Un rapport que vient de rendre public l’organisation Personne N’est Illégal – Ottawa affirme que des changements apportés entre 2006 et 2008 à la politique d’immigration canadienne, qui misent sur le “Programme concernant les aides familiaux résidants” (PAFR), vont conduire à un système semblable à celui des États-Unis, qui est inéquitable et raciste. (http://noii-ottawa.blogspot.com/)

Le rapport que vient de publier l’organisme d’Ottawa explique que le Canada s’oriente depuis peu vers un protocole d’immigration semblable au système américain, qui mise avant tout sur des travailleuses et travailleurs migrant-es TEMPORAIRES, un système à la fois inéquitable et raciste. Préparé par la chercheure indépendante Salimah Valiani, ce document démontre que – parce qu’il privilégie avant tout les intérêts des employeurs et ignore les représentations adressées à l’État par des féministes depuis 20 ans -, le système canadien d’immigration reconfiguré ne pourra conduire à un véritable développement de la citoyenneté et de la main-d’oeuvre au Canada.

Le rapport de Madame Valiani se base sur des données du gouvernement canadien pour estimer le taux de rétention des travailleuses et travailleurs migrant-es, reçu-es dans le cadre du Programme concernant les aides familiaux résidants. Le PAFR est le programme établi de plus longue date à offrir aux travailleuses et travailleurs migrant-es temporaires la possibilité d’une résidence permanente. On apprend dans le rapport publié par Personne N’est Illégal – Ottawa que, malgré la proportion croissante d’aides familiales et familiaux résidant-es migrant-es accueilli-es de 2003 à 2007, la probabilité que ces travailleurs et travailleuses atteignent un statut de résidant-e permanent-e a en fait baissé de façon systématique, année après année, passant de 50% à 28%.

On trouvera le texte complet de ce rapport (en anglais ici)

(Traduit par Martin Dufresne)

New protections for migrant farm workers

northumberlandnews.com / indynews.ca | New protections for migrant farm workers

Politics of the Plate: Florida’s Slave Trade

A little slavery is okay, just not too much of it.

At this writing, that appears to be the official government position in the state of Florida, and it could explain why the fields of the Sunshine State provide such fertile ground for modern-day slavery. In the past dozen years, police have broken up and prosecuted seven slave operations there, freeing more than 1,000 men and women who were kept captive and forced to work for little or no money and threatened with death if they tried to escape. (For more on the plight of the Florida tomato pickers, see my article “The Price of Tomatoes” in the March 2009 issue of Gourmet.)

Politics of the Plate: Florida’s Slave Trade, Tomatoes, Migrant Workers: Food Politics : gourmet.com