Monthly Archives: July 2013

St. Lucian wins racial harassment case against Canadian farm operator

From St-Lucia news online

http://www.stlucianewsonline.com/st-lucian-wins-racial-harassment-case-against-canadian-farm-operator/

Advertisements

Human Rights Tribunal fines farm $23,500 for calling migrant workers ‘monkeys’

By: Nicholas Keung Immigration reporter, Published on Mon Jul 29 2013
Toronto Star
 

An Ontario farm has been found guilty of referring to employees as “monkeys” and firing a St. Lucian migrant worker who stood up against the name-calling.

Double Diamond Acres Ltd., a tomato farm in Kingsville, has been ordered by the Human Rights Tribunal of Ontario to compensate complainant Adrian Monrose a total of $23,500 in damages for owed wages, reprisal and loss of dignity.

“I find that a factor in the decision to terminate the applicant’s employment was that he complained about the monkey comment,” adjudicator David Muir wrote in a decision released last week.

http://bit.ly/12XOtjU

UFCW applies for union certification in Quebec

Communiqué en français ci-dessous

Quebec City – July 29, 2013 – An application for union certification has been filed by UFCW Canada Local 501, after workers at Les Productions Horticoles Demers Inc. indicated their support to bring the union advantage to their workplace. Many of the workers are migrant agriculture workers from Guatemala and Mexico.

The Demers greenhouse, farm, and packaging operation is in Saint-Nicolas, on the south shore of the St. Lawrence about 25 kilometers southwest of Quebec City. Demers is a major grower and packer of gourmet tomatoes, strawberries, and raspberries – supplying markets in Quebec, Ontario, the Maritimes, as well as the New England states.

The application was filed with the Quebec Labour Commission on July 21. UFCW Canada Local 501 collective agreements are already in place at a number of greenhouse, field crop, and agriculture packing facilities in Quebec. In association with the Agriculture Workers Alliance (AWA), UFCW Canada also operates agriculture worker support centres in Saint-Rémi and Saint-Eustache, Quebec.

DEMANDE D’ACCRÉDITATION SYNDICALE POUR UNE AUTRE UNITÉ DE NÉGOCIATION DE TRAVAILLEURS AGRICOLES AU QUÉBEC

Québec – 29 juillet 2013 – La section locale 501 des TUAC Canada a déposé une demande d’accréditation syndicale après que des employé(e)s de l’exploitant agricole Les Productions Horticoles Demers Inc. eurent manifesté le désir de se joindre au syndicat afin de pouvoir bénéficier des avantages qu’il procure dans leur lieu de travail. Nombre d’entre eux sont des travailleurs migrants originaires du Guatemala et du Mexique.

La ferme, serre et usine d’emballage de Demers est située à Saint-Nicolas, sur la rive sud du Saint-Laurent, à environ 25 kilomètres au sud-ouest de la ville de Québec. Demers est une entreprise spécialisée dans la production et l’emballage de fraises, de framboises et de tomates de spécialité gastronomique destinées aux marchés du Québec, de l’Ontario, des Maritimes et des États de la Nouvelle-Angleterre.

La demande d’accréditation a été déposée auprès de la Commission des relations du travail du Québec le 21 juillet. La section locale 501 a déjà en place des conventions collectives dans nombre de serres, d’entreprises d’exploitation agricole spécialisées dans les grandes cultures et d’usines d’emballage de produits agricoles au Québec. De concert avec l’Alliance des travailleurs agricoles, les TUAC Canada gèrent également des centres de soutien pour travailleurs agricoles à Saint-Rémi et à Saint-Eustache, au Québec.

Employers need to heed recent human rights decisions

Canadian employers have historically misunderstood their human rights obligations and their potential legal exposure for violations. But that may be changing quickly. A rash of recent eye-catching cases at human rights tribunals has given employers much more reason for concern.

Employers need to heed recent human rights decisions – The Globe and Mail

News ‘If We Can Be Six In the Apartment, Why Not?’

Attracted by the Yukon’s nominee program, migrant workers increasingly bunk up to make ends meet.

By Krystle Alarcon, Today, TheTyee.ca

The Tyee – ‘If We Can Be Six In the Apartment, Why Not?’

Video

“La fin de l’immigration” disponible en ligne sur TOU.TV

D’ici dix ans, le Canada devra attirer tout près de deux millions de travailleurs étrangers. Contrairement au processus classique sur lequel s’est construit le pays, ce ne seront pas des immigrants mais des travailleurs temporaires, qui ont tous les avantages : ils sont bon marché, disponibles en grande quantité, bien formés, non-syndiqués, et le gouvernement n’aura à payer ni leur éducation ni les soins de santé de leurs vieux jours. Un scénario idéal, non? En suivant les histoires de la journaliste Philippine Aubrey et du travailleur de la construction Anibal, le documentaire va au-devant des craintes de plusieurs : est-ce la fin de l’immigration et des droits de citoyenneté?

Le documentaire de Marie Boti et Malcolm Guy est maintenant disponible en version française via le lien suivant : http://www.tou.tv/zone-doc-la-fin-de-l-immigration

Canada : « La fin de l’immigration » ou le retour de l’exploitation ?

Le Canada est souvent perçu comme l’un des pays à la politique migratoire la plus juste et généreuses, mais depuis 2002, la possibilité ouverte pour les entreprises canadiennes de recruter des ‘travailleurs étrangers temporaires’ en dehors du système national a totalement changé la donne. Les immigrés se retrouvent coincés dans un système où ils n’ont aucun droit, révèle le documentaire « La fin de l’immigration ? » de Marie Boti et Malcom Guy.

Canada : « La fin de l’immigration » ou le retour de l’exploitation ? [DOCU]