Monthly Archives: December 2009

DÉCLARATION DES TUAC CANADA SUR LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DE LA PERSONNE – 2009

Le 10 décembre marque l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ce document de 30 articles représente un ensemble de droits à respecter et protéger sur la scène internationale. Malheureusement, nous savons de par notre expérience dans les champs comme dans les usines, au Canada et à travers le monde, que ces droits fondamentaux et indéniables sont bien trop souvent négligés par les « nantis » au détriment des « démunis ». 

Médias – Articles – Story Details

Nouvelles de l’Alliance des Travailleurs Agricoles

Mort de trois travailleurs agricoles: enquête de coroner prévue du 7 au 18 décembre 2009
Une enquête de coroner sur le décès de trois travailleuses agricoles en est prévue du 7 au 18 décembre 2009. L’accident, qui a fait 11 blessés en plus de trois décès, a eu lieu au printemps de 2007, tout près d’Abbotsford sur l‚autoroute 1.

« Cet incident est très important pour les centres de l’ATA en C.-B., car les conditions qui ont causé cet accident persistent tous les jours dans la vallée du Fraser et le reste du Canada », a déclaré Lucy Luna, coordonnatrice du centre de l‚ATA à Abbotsford.

« Les gens pensent que ce problème a été réglé, mais les travailleurs migrants nous disent encore que les véhicules agricoles sont mal entretenus, que ces véhicules n‚ont pas de ceintures de sécurité et qu‚ils sont conduits par des personnes qui n’ont pas les qualifications requises », a ajouté la consoeur Luna.

Le conducteur du véhicule a été condamné à une amende de 2 000 $ et s‚est fait interdire de conduire pendant une année. Étant donné le manque constant d‚application de la réglementation existante et l‚absence de législation sur la protection de ces travailleurs, les TUAC Canada et la fédération du travail de la C.-B. proposent diverses recommandations visant à améliorer la santé et la sécurité des travailleurs agricoles dans la province.

L’ACDI refuse de financer KAIROS
Le 30 novembre, a reçu un avis de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) indiquant que leur proposition de projet pour 2009-2013 avait été refusée. Aucune explication ne leur a été fournie à propos de cette décision, mis à part le fait que leur programme ne correspondait pas aux priorités de l’ACDI. (Même chose pour l’ONG montréalaise Alternatives) Cette décision met fin à 35 ans d’histoire de coopération entre l’ACDI et KAIROS et ses prédécesseurs, ce qui compromet le travail effectué dans le but d‚assurer les droits de la personne et l’intégrité écologique dans les pays en développement.

KAIROS demande à tous et chacun de communiquer avec leur député pour discuter de cette question urgente. Veuillez respectueusement et poliment :
– parler de votre propre engagement positif avec KAIROS;
– exprimer votre grave préoccupation à propos de cette décision;
– exiger le retour de la relation de longue date entre l’ACDI et KAIROS;
– faire valoir les impacts de cette décision sur les partenaires mondiaux et notre travail au Canada;
– leur demander de faire appel à l’ACDI pour annuler cette décision.

KAIROS est une initiative ˛cuménique canadienne pour la promotion de la justice et est un réseau de personnes et de partenariats qui se consacrent à une réponse décisive et fidèle à l’appel de Dieu pour le respect de la terre et la justice pour son peuple. Celle-ci est une organisation confessionnelle ˛cuménique inspirée par une vision de la justice compatissante de Dieu. KAIROS apporte des changements sociaux en faisant la promotion des droits, de l’éducation et des programmes de recherche en matière de justice écologique, de justice économique, d’énergie et d’extraction, de droits de la personne, de moyens de subsistance justes et durables, et pour les peuples autochtones.

Les TUAC Canada et l‚ATA au rassemblement de la Journée nationale d’action pour les travailleurs migrants
Les TUAC Canada, avec des membres des sections locales 175/633, 1000A, 421 et l’ATA, se sont joints le 2 décembre aux groupes communautaires et de justice sociale pour célébrer la Journée nationale d’action pour les travailleurs migrants à laquelle ont participé les militants qui se sont rassemblés dans des villes à travers le pays pour dénoncer l’échec du gouvernement conservateur de Stephen Harper à assurer de réelles protections aux personnes les plus vulnérables de la population active du Canada.

La protestation a porté principalement sur les modifications proposées par le gouvernement fédéral au Programme des travailleurs étrangers temporaires qui risquent d’accroître l’instabilité et l’injustice à l‚égard de la main-d’oeuvre migrante déjà exploitée, en limitant leur possibilité de rester au Canada à une période ne dépassant pas quatre ans et en ne leur permettant de revenir au pays qu‚après six ans.

Pour plus de photos sur l’événement, veuillez consulter
la page facebook des TUAC Canada <http://cmpgnr.com/r.html?c=1564224&r=1562876&t=1707143551&l=1&d=91418543&u=http%3a%2f%2fwww%2efacebook%2ecom%2fhome%2ephp%3fref%3dhome%23%2falbum%2ephp%3faid%3d128191%26id%3d27180654596%26ref%3dmf&g=0&f=-1> .

L‚ATA sur les ondes de Toronto!
L’ATA a travaillé en étroite collaboration avec « Radio Voces Latinas » au cours des derniers mois dans le but d‚aborder des questions liées à nos frères et s˛urs latinos qui viennent travailler au Canada en vertu des programmes des travailleurs étrangers temporaires (TET) et des travailleurs agricoles saisonniers (TAS).

La première émission fut diffusée sur les ondes le 31 octobre 2009 et fut suivie d‚une autre le 28 novembre. La prochaine émission destinée à l‚ATA est programmée pour le samedi 12 décembre 2009 à 16 h 00, à la station AM 1610 de Toronto.

L‚émission d‚une heure sera consacrée aux situations et problèmes rencontrés par de nombreux travailleurs migrants qui viennent travailler au Canada, mais elle portera surtout sur les moyens permettant à la communauté latino-américaine de pouvoir réduire ou même d‚éliminer ces obstacles et ces problèmes, en s’engageant auprès de ces travailleurs et en exerçant leur influence politique dans leurs propres communautés.

Si vous avez raté les deux premières émissions, vous pouvez les écouter sur notre site Web :
www.awa-ata.ca/es/multimedia/ <http://cmpgnr.com/r.html?c=1564224&r=1562876&t=1707143551&l=1&d=91418542&u=http%3a%2f%2fwww%2eawa%2data%2eca%2fes%2fmultimedia%2f&g=0&f=-1>

Fin du message transféré

Justice for Migrant Workers & IAVGO off to Ottawa

Justicia for Migrant Workers and the Industrial Accidents Victims Group of Ontario Receive Intervener Status at Supreme Court of Canada

Community Group and Legal Aid Clinic Prepare Historic Arguments Relating to Plight of Migrant Workers in Canada.

TORONTO – For the first time in Canadian legal history, arguments relating to the plight of Canada’s migrant workers will be heard at the Supreme Court of Canada on December 17th, 2009. The Intervention brought jointly by Justicia for Migrant Workers (J4MW) and the Industrial Accidents Victims Group of Ontario (IAVGO) will be heard as part of Fraser v Attorney General of Ontario, which relates to the right to organize and bargain collectively for Ontario’s 100,000 agricultural workers. 

more: Justice for Migrant Workers to Ottawa

Solidarity with Migrant Workers

The Supreme Court of Canada, based on our nine years of organizing to address migrant worker’s precarious status, recently granted J4MW intervener status in the upcoming Ontario (Attorney General) v. Fraser; an important legal challenge for the right to organize Ontario’s 100,000 agricultural workers. As interveners, J4MW will bring forth a unique set of arguments to address the specific plight of Canada’s Seasonal Agricultural Workers and Temporary Foreign Workers. This will be the first time in history, that Canada’s highest court will hear arguments relating to the particular experiences of migrant workers.

We are asking for your support to help us ensure migrant workers’ voices can be heard by the Supreme Court on December 17th. The financial and in kind support will help us to cover the costs of transportation, food, lodging, and other materials associated with organizing a series of events for the day of our court appearance.

Canadian Union of Public Employees, Local 3907 » Blog Archive » Solidarity with Migrant Workers

Protesters demand equality for temporary Canadian visa holders

Protesters demand equality for temporary Canadian visa holders | Muchmor Magazine

The Kenney Doctrine: Temporary workers trump refugees in Canada

What does the murder of a 24-year-old woman, found with blows to her body and a bullet in her forehead in Mexico, have to do with Canada’s immigration system? To refugee advocates it represents the system’s fundamental failure to uphold the rights of asylum seekers: the 24-year-old victim and her mother and sister had twice sought refuge in Canada from the druglords who are believed to have killed her upon her deportation.

Immigrant rights activists are concerned by a pattern of tighter controls, increased deportations and inflammatory anti-immigrant posturing over the past year that further erodes the myth of benevolence in Canada’s immigration policy. According to figures obtained by the Canadian Press, deportations from Canada have skyrocketed 50 per cent over the last decade, with approximately 13,000 deportations annually. By August of 2009, over 9,000 people had already been deported this year. In October, executive director of the Canadian Council of Refugees Janet Dench told the Globe and Mail, “This totally contradicts people who continue to say in the media that claimants are never deported from Canada. The reality is that this is a daily business, a daily experience that claimants are very routinely removed from Canada.”

The Kenney Doctrine: Temporary workers trump refugees in Canada | rabble.ca

Un travailleur agricole du Guatemala en grève de la faim

Montréal: Un travailleur agricole en grève de la faim «

Mon nom est Noé Ricardo Arteaga Santos, je suis un ancien travailleur de la compagnie Savoura et ancien membre du Syndicat des travailleurs et travailleuses de Savoura. Je fus renvoyé de façon injuste et arbitraire pour le simple fait d’avoir lutté pour le respect du contrat qui me liait à cette dite entreprise.