Travailleurs étrangers temporaires : esclaves modernes?

Travailleurs étrangers temporaires : esclaves modernes?

Le 30 août 2013 par Jacques Desmarais

Il y a quelques semaines, la situation des travailleurs étrangers temporaires avait fait les manchettes lorsque la CBC avait révélé que la Banque Royale avait remplacé 45 employés canadiens par des travailleurs temporaires venus d’Inde. Le gouvernement canadien a changé les règles pour obliger les employeurs à faire plus d’efforts pour justifier le recours à des travailleurs étrangers temporaires plutôt que d’embaucher des canadiens ou des néocanadiens. Cette annonce a été qualifiée d’écran de fumée parce que cet objectif déjà présent n’était tout simplement pas vraiment appliqué. On a alors pointé du doigt des sérieux problèmes dans des programmes qui rendent les travailleurs étrangers temporaires très vulnérables : l’interdiction parfois de travailler ailleurs que chez l’employeur désigné ; la menace d’expulsion s’il y a un conflit sur la prestation de travail ; la quasi-inutilité de recours pour appliquer des lois du travail durant le séjour ; l’incapacité pour un grand nombre de demander un permis de résidence permanent durant leur séjour. À l’opposé, certains programmes ignorent de telles contraintes. Le reportage jette un coup d’oeil sur l’ensemble d’une situation critique à certains égards et examine quelles voies de solution sont mises de l’avant. Le Midi Libre, 30 août 2013

via Travailleurs étrangers temporaires : esclaves modernes? – Nouvelles – CIBL 101,5 Montréal | Site d’informations montréalaises

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s