Encore de la discrimination pour les travailleurs temporaires

Eugénie Depatie-Pelletier
L’auteure est coordonnatrice du sous-axe travailleurs étrangers du REDTAC-(IM)MIGRATION/CÉRIUM à l’Université de Montréal.

Cyberpresse

Les travailleurs étrangers temporaires, déjà dans l’incapacité de faire respecter leur contrat de travail à cause de restrictions administratives de leurs libertés fondamentales, se verront désormais imposer une nouvelle mesure discriminatoire.

En effet, selon la directive administrative mise en ligne le 25 avril 2012 par Ressources humaines et Développement des compétences Canada, les travailleurs étrangers temporaires au Canada occupant des postes «spécialisés» pourront se voir appliquer une échelle salariale jusqu’à 15% plus basse que celle appliquée aux autres travailleurs de la région exerçant le même type d’emploi. Différents observateurs reconnaissent que cette mesure fédérale assurera ultimement une pression à la baisse généralisée sur les salaires au Canada. Contrairement aux autres gouvernements provinciaux, Québec a cependant le pouvoir de refuser de valider les offres d’emploi autorisées par le fédéral. Aussi, cette mesure administrative n’a pas (encore?) été intégrée à la réglementation québécoise par le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec.

lire la suite

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s