TEMP FOREIGN WORKERS TAKE THE FALL AGAIN FOR FARMERS AND GOVERNMENT

LES TRAVAILLEURS ÉTRANGERS TEMPORAIRES SUBISSENT LES CONTRECOUPS DE LA
POLITIQUE DES EXPLOITANTS AGRICOLES ET DU GOUVERNEMENT

Alors que neuf travailleurs ont été arrêtés, le gouvernement Harper et
l’industrie agricole « sont complices d’un système conçu pour exploiter les
travailleurs étrangers et ensuite s’en débarrasser », affirme le dirigeant
national des TUAC Canada

TORONTO ­ L’arrestation et la détention de neuf travailleurs étrangers
temporaires en Ontario « est l’exemple le plus récent que le gouvernement
Harper et l’industrie agricole sont tous les deux complices d’un système
conçu pour exploiter les travailleurs étrangers et ensuite s’en débarrasser
», affirme Wayne Hanley, le président national des TUAC Canada.

Les travailleurs sont des ressortissants thaïlandais qui sont entrés au
Canada dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires
(PTÉT) du gouvernement fédéral. Ils ont été mis en arrestation près de
l’exploitation agricole de Sarnia où ils étaient employés.

Les TÉT bénéficient généralement d’un permis de travail de deux ans, mais
un système clandestin de courtiers en emploi lié à l’industrie agricole
permet à ces travailleurs de continuer à travailler « au noir » après
l’expiration de leur visa. Les neuf TÉT arrêtés près de Sarnia sont détenus
dans un centre de détention de Toronto. L’Agence des services frontaliers du
Canada (ASFC) a confirmé qu’ils ont été arrêtés « pour une infraction
apparente de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. »

« Ce qui est vraiment violé ici, ce sont les droits de la personne de ces
travailleurs », commente M. Hanley. « Le gouvernement fédéral encourage les
exploitants agricoles à importer des TÉT, en particulier parce que ces
travailleurs n¹ont pratiquement aucun statut et qu¹ils échappent aux mesures
de protection en milieu de travail. »

« En privant délibérément ces travailleurs du statut de résidence
permanente, le Programme des TÉT se trouve à encourager la traite de
personnes », ajoute M. Hanley. « Ceci est démontré par le fait qu’alors que
des douzaines de travailleurs ont été arrêtés l¹année dernière, aucun
exploitant agricole ou courtier en emploi n’a encore été condamné de violer
la loi pour avoir embauché ces travailleurs et les avoir payés sous la table
».

« Les récentes arrestations n’ont rien à voir avec la justice, et tout avec
la politique », poursuit M. Hanley. « Ces tactiques sont destinées à
terroriser tous les TÉT afin de les rendre vulnérables. À peine les victimes
de ces tactiques sont-elles renvoyées chez elles que le programme des TÉT du
gouvernement fédéral fait rentrer un nouveau groupe de travailleurs
destinés à être exploités. »

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s